Partagez

HOMME AUTHENTIQUE, ARTISTE AU FEU SACRÉ, LE PEINTRE JIMMY PERRON NOUS REÇOIT DANS SON ESPACE DE CRÉATION.



Café fumant en mains, sous une fine bruine de début d’automne, on suit Jimmy à travers cour à Maison-Mère, dont il devient le guide un instant, le temps de nous parler de ce grand bâtiment de bois, à l’arrière, qui accueille son repaire, son atelier. Un repère tout indiqué pour un homme naturel, enraciné, la tête pleine d’histoires… Histoires du passé de son Isle… Ou trames narratives qu’il se raconte, debout devant le simple panneau qui, bientôt, deviendra une scène animée des impressions et des symboles qui l’habitent. Étalant le plâtre, en empâtement, ici et là, un pochoir taillé dans le carton récupéré selon le tracé vif, net et anguleux d’un personnage, d’un loup, d’un oiseau ailes ouvertes, donnant forme à la matière… Ajoutant l’acrylique, aux tons bruts de ce pays argileux, rocheux, boréal entre fleuve et montagne, qui imprègne tout son imaginaire, son âme… Caressant la surface de son pinceau, comme le vent d’hiver balaye les dunes… Découpant de ses mains un fragment d’image, imprimé sous sa presse industrielle ancienne, tendant l’œil pour trouver la place qui est sienne, avant de l’y accoler… Voilà l’artiste dans son monde, un monde à travers lequel les éléments impétueux de la nature trouvent leur place, se frayent leur chemin, jusqu’à se coucher sur le papier, sur le bois, se fixer dans la matière. L’œuvre nait ainsi, sous les mains agiles, ayant appris par cœur le métier, et gardant toujours, pourtant, cette fébrilité du premier jour. Cette impulsion de créer, d’agir sur cette surface jusqu’à en dégager quelque chose, à la manière du sculpteur qui cherche de son ciseau ce que le bois va lui révéler : une parcelle de lui-même peut-être. Puis la signature, " baptiser, c’est important " dira-t-il simplement, cumulant les petits traits au pinceau, parfaitement maîtrisé depuis les 20 ans qu’il vit de son métier, qui formeront bientôt le saut, gage d’authenticité, de cette nouvelle œuvre signée Jimmy Perron. Si le chevalet est jonché d’impressionnantes accumulations de couleurs indistinctes, c’est que ce tableau n’est assurément pas le premier. Un de plus, à prendre la route des galeries, celui-ci jusqu’à Toronto.

" La peinture, c’est comme un feu, il faut que tu l’alimentes. La passion peut s’éteindre, mais tu l’alimentes avec des projets… "

Alors que la pluie au dehors martèle le toit sous la fenêtre de l’atelier, il parle de son travail, sa démarche et sa vision avec l’assurance de celui qui a fait son chemin d’introspection, qui porte sur son œuvre un regard analytique sans pour autant en perdre le feu sacré. Cette vision artistique qui transforme les expériences, les choses vues, vécues, les coïncidences, les bouts de films qui marquent l’imaginaire et les rencontres en autant d’inspirations pour créer quelque chose qui continue de faire sens, de toucher, sans tomber dans les facilités et l’art alimentaire, celui qui fait vivre. Il progresse de plus en plus vers l’abstrait, il ne garde du figuratif que quelques symboles, se dégageant, lentement mais surement, de ce langage pictural pour en trouver un nouveau. Il recherche quelque chose de plus lyrique, poétique! Avec le sentiment d’avoir fait le tour des histoires anciennes, de ses racines à l’Isle-aux-Coudres, vient l’envie de s’ouvrir davantage à l’imaginaire, à l’invention. Il ouvre son œil aux inspirations nouvelles, aux voyages et au dépaysement. Les cités et leur démesure, de Shanghai à New York… Aux nouveaux médiums : la vidéo et l’animation, qu’on utilisera en projection, sur une sculpture donnant alors naissance à une installation vibrante. Il était reçu cet automne près de Strasbourg, dans le cadre d’un projet pour lequel il a été sélectionné, pour y travailler cette union de son univers pictural à la vidéo… Son art évolue, au passage du temps, des heures écoulées à travailler sans relâche, mais aussi sous l’effet de cette passion de celui qui est artiste du cœur jusqu’aux bouts des doigts, dans chaque pore…

Le rôle de l’artiste, il l’incarne, et il est prêt à l’assumer : en inspirant, en apportant sa vision des choses dans différentes sphères de la société… Il s’implique pour ce Charlevoix qui est chez lui. Après tout, il a dompté ce fleuve, traversant ses eaux gelées en canot à maintes reprises, comme ses ancêtres avant lui… Il habite ce village perché au sommet de Charlevoix à travers les monts sculptés par une météorite... Il assemble les racines et les troncs d’arbres de ces forêts nordiques en d’étranges anémones qui habitent désormais les jardins des Petites-Franciscaines-de-­Marie. Il y est entouré d’amis. C’est lui, c’est Jimmy. Un authentique artiste d’ici. Sans compromis, fidèle à lui-même, dans cet atelier, dans tout ce qu’il est.


EN- JIMMY PERRON IN HIS WORKSHOP

A GENUINE MAN, AN ARTIST WITH AN INNER FIRE, JIMMY PERRON, PAINTER, WELCOMES US INTO HIS CREATIVE SPACE.

Steaming mug of coffee in hand, in an early autumn drizzle, we follow Jimmy across the yard at Maison-Mère, where he becomes a guide for a moment, to tell us about this large wooden building at the back containing his observation post, his studio. A proper vantage point for a kind, grounded man, with a head full of stories… Stories about his own L’Isle-aux-Coudre’s past… Or narratives he tells himself, standing in front of the blank panel that, soon, becomes the lively scene of feelings and symbols that come from inside. Spreading the plaster in every direction, using a stencil cut from recycled board along the vivid, clean, angular lines of a person, a wolf, a spread-winged bird, giving shape to matter… Adding acrylic in the course tones of the clayey, rocky land, forest between river and mountain that permeates his every imagining, his soul… Caressing the surface with his paintbrush, like the winter wind sweeps the dunes… Cutting out a scrap of a picture, printed using an old industrial press, finding the right spot for it, before setting it down… This is the artist in his element, a world in which the impulsive aspects of nature have a place, settling in, until they find themselves layered on paper, on panel, set in the material. The work comes into being this way, with nimble hands that learned the craft by heart, but which have always held onto the excitement of that first day. This drive to create, to work the surface until something is released from it, the way a sculptor seeks with their chisel to find what the wood will reveal: a piece of himself, maybe. Then, the signature: "Naming is important" he says, simply, adding small brushstrokes, perfectly controlled over the 20 years he has lived his craft, that will soon form the seal, the label of authenticity of this new, signed Jimmy Perron work. If the easel is piled high with impressive accumulations of indistinguishable colour, it’s because this particular painting is certainly not the first to rest there. One more, destined for the galleries… This one, all the way to Toronto.

"Painting is like a fire, you have to feed it. Passion can die, but you feed it with projects…"

While the rain outside batters the roof under the studio window, he talks about his work, his process and his vision with the confidence of someone who has done his share of looking inward, who brings an analytical eye to his work, without losing the inner fire of it. The artistic vision that transforms experience, things seen, things lived, coincidences, bits of film that impress themselves on the imagination, and meetings are all inspiration to create something that continues to be meaningful, to touch people, without being facile or simply to pay rent; something that has some verve. Increasingly, he works in the abstract, figuratively, he keeps only a few symbols that emerge, slowly but surely, from the existing pictorial language to make a new language. He’s looking for something more lyrical, more poetic! Feeling as if he has said all he can say about the old stories, about his roots at L’Isle-aux-Coudres, comes the desire to open himself further to the imagination, invention. Looking to new inspirations, to travel, and to a change of scenery. Cities and their excess, from Shanghai to New York… To new mediums: video and animation to be projected on a sculpture, thus giving birth to a vibrant installation. This fall, he was welcomed in Strasbourg, to work on the conjunction of his pictorial world with his video world… Over time, his art evolves, hours go by in which he works without a break, with the passion of someone who feels art in his pores, from the tips of his toes, to the tips of his fingers…

He embodies the role of artist, is ready to take on and wear that cloak: by inspiring, by sharing his vision of things in different areas of life… He’s in it for the Charlevoix that he knows. After all, he has tamed this river, navigating its icy waters time and again by canoe, like his ancestors before him… He lives in this village perched atop Charlevoix, across mountains sculpted by a meteorite... He makes the roots and the tree trunks of these northern forests into strange anemones that now sit in the gardens of the Petites-Franciscaines-de-Marie. He is surrounded by friends. This is who he is; this is Jimmy. An authentic artist, from here. No compromise, true to himself, in this workshop, and in everything he is.


Vidéo: Camille Dufour Truchon (montage), Sylvain Foster (caméra visuel), Patrice Gagnon (caméra entrevue)

Photos: Patrice Gagnon

Texte: Camille Dufour Truchon

Traduction: Mark Lindenberg





Vous pourriez aussi aimer

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Espagnol pour voyager 2020-2021 # 2

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Beauté du vin 2020-2021 # 2

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Espagnol pour voyager 2020-2021 # 1

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Beauté du vin 2020-2021 # 1

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Les caps en automne

[ Hôtel Cap-aux-Pierres ]

Hôtel Cap-aux-Pierres

[ Champignons Charlevoix ]

À table avec Champignons Charlevoix

[ Tourisme Mitis ]

Au rythme de La Mitis

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Coups de coeur: La Bigarrure & Boutique Charlotte

[ Les Belles Récoltes de Charlevoix ]

Les Belles Récoltes de Charlevoix

[ Fairmont Le Manoir Richelieu ]

Arc-en-ciel Fairmont Le Manoir Richelieu

[ Les Viandes Biologiques de Charlevoix ]

Les Viandes Biologiques de Charlevoix

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

École de la Cité Danse 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Chaîne Positive # 2 (Geneviève Jodoin & sa Famille)

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Chaîne Positive # 1 (Louise F. Belley)

[ Les Atelier Charlevoix ]

Les Ateliers Charlevoix

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 12

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 11

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V Épisode 10

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode 9

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direst 2019-2020 # 14

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direct 2019-2020 # 13

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V Episode 8

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direct 2019-2020 # 12

[ Ville de la Malbaie ]

Projet La Malbaie

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

205 Centre-ville 28 février 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 7

Télévision communautaire Vents et Marées

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Espagnol pour voyager 2020-2021 # 2

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Beauté du vin 2020-2021 # 2

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Espagnol pour voyager 2020-2021 # 1

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Beauté du vin 2020-2021 # 1

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Les caps en automne

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Coups de coeur: La Bigarrure & Boutique Charlotte

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

École de la Cité Danse 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Chaîne Positive # 2 (Geneviève Jodoin & sa Famille)

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Chaîne Positive # 1 (Louise F. Belley)

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 12

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 11

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V Épisode 10

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode 9

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direst 2019-2020 # 14

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direct 2019-2020 # 13

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V Episode 8

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direct 2019-2020 # 12

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

205 Centre-ville 28 février 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 7

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

L'art en direct 2019-2020 # 11

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

205 Centre-Ville 21 février 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie Agricole V Émission # 6

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Séance du conseil de ville de La Malbaie du 10 février 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Art en direct 2019-2020 # 10

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

205 Centre-Ville 14 février 2020

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Chalenge Casino 2019 (Curling)

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V épisode # 5

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La voie agricole V émission # 4

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Art en direct 2019-2020 # 9

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

La Voie Agricole V émission # 3