Partagez

À voir cet été chez Mérino, Culture et événements
Entrevue - Arts et culture - Reportages

Article et entrevue: Nathan Murray Captation vidéo et montage: Sophie Humphreys Photos: Sylvain Foster

Il y avait une folle ambiance, le 29 juin dernier, au Petit Théâtre de la Cité. Les voûtes de l’ancienne église vibraient au son des tapements de pieds d’une assistance réduite mais survoltée, emmenée par le violon endiablé de Nicolas Pellerin. Accompagné par ses fidèles Grands Hurleurs, Stéphane Tellier à la guitare et Simon Lepage à la basse, le musicien de Saint-Élie-de-Caxton – oui oui, c’est le frère de Fred – a offert un spectacle mémorable. Le trio, déchaîné malgré la chaleur et énergiquement applaudi par le public enthousiaste, a fait honneur au répertoire traditionnel québécois, le mâtinant çà et là de manouche, de folk ou de classique.

C’est qu’ils sont polyvalents et virtuoses, les Grands Hurleurs ! Ils passent allègrement du reel à la complainte, de la fête aux larmes. La prison de l’ombre, lente et déchirante dans ses premiers instants, se transforme à mi-chemin en vigoureuse danse, toujours portée par la voix mélancolique, si exceptionnellement émouvante, de Nicolas Pellerin. La Bataille de Carillon, récit métaphorique portant sur l’une des plus importantes victoires des troupes de la Nouvelle-France face à l’armée anglaise, tient à la fois de l’allégorie, du récit de guerre et de la leçon d’histoire : une véritable force s’en dégage, portée par une interprétation sentie et pourtant presque solennelle.

Parmi les moments les plus exaltants, on notera la version revisitée de la pièce classique Le Coucou de Jean-Claude Daquin, renversante de dynamisme et d’énergie. Une surprise, et une belle ! Le concert s’est terminé après près de deux heures de musique sur la magnifique Fleur-de-Lison, pièce traditionnelle du répertoire breton remaniée et transformée en poignante complainte par les trois compères. Superbe conclusion d’un superbe spectacle, dont nous vous offrons un aperçu, accompagné d’un entretien avec le toujours éloquent et sympathique Nicolas Pellerin.

Vous pouvez passer la publicité dans 5 secondes.

L’ancienne église se dresse fièrement sur son cap, face au fleuve Saint-Laurent. Il n’y a pas si longtemps encore, les fidèles de la paroisse de Cap-à-l’Aigle s’y rassemblaient, le dimanche, à Pâques et à Noël, pour célébrer leur foi. Désormais, la nef est convertie en salle d’exposition et, au sous-sol, on trouve un charmant petit théâtre enserré par le cran, bien au frais. Les bancs d’église s’y succèdent en quelques brèves rangées devant une petite scène tendue d’un rideau rouge. Assis à la première rangée, on peut presque toucher les artistes ; installés à la dernière, on croit encore pouvoir le faire. Tout au long de l’été se succèdent dans cette coquette salle d’à peine une soixantaine de places chanteurs, musiciens, acteurs et humoristes. On y célèbre l’art, sous toutes ses formes, en toute intimité et en toute sincérité. Sous le haut clocher, dans l’atmosphère à la fois fébrile et recueillie du Petit Théâtre de la Cité, tout semble plus vrai, plus fort. De la Cité de Dieu à la Cité d’Art, le pas n’est pas si grand, ni si étonnant ! Le lieu conserve quelque chose de magique, de transcendant : on y communie désormais à l’autel de l’art, du partage et de l’échange, un verre de bière ou de vin à la main, de la musique plein les oreilles, de la beauté plein les yeux.

Cette année encore, Mérino Culture et événement propose une programmation alléchante. Les mélomanes et amateurs d’art de la région, raconte-t-on, se sont même laissés aller à pousser quelques «alléluias !» lors de son dévoilement… Coup d’œil sur un été aux allures de grand-messe culturelle !

Le 12 juillet, Stéphane Papillon, auteur-compositeur-interprète, gérant et producteur, présente Papillon, raconteur rock, show atypique dans lequel le vétéran de la scène musicale québécoise et internationale, tombé en amour avec le rock en regardant Elvis dans Kid Creole, offre une satire savoureuse de la scène musicale. 40 ans d’anecdotes féroces et hilarantes, contées par un joyeux vétéran !

Le 19 juillet, le Théâtre Témoin s’installe sur les planches de la Cité d’art avec La tempête des siècles, pièce qui entremêle les destinées de Mona, de ses nombreux enfants et de deux étrangers, Mary la naufragée irlandaise et Nicolas le Micmac. Tous sont réunis dans la même cabane par une nature déchaînée, dans ce huis-clos joué et narré par une comédienne-conteuse.

Le 26 juillet, le grand Pierre Flynn s’amène en solo pour une représentation spéciale de son spectacle Sur la terre, acclamé aux quatre coins du Québec. L’immense parolier, lauréat de nombreux Félix, nous promet un voyage exceptionnel, bercé par sa poésie d’une rare finesse et sa voix exceptionnelle. Un rendez-vous unique avec l’un de nos plus grands auteurs-compositeurs interprètes, à ne pas manquer !

Elle a charmé plus de deux millions de personnes et remporté les grands honneurs de la quatrième saison de La Voix. Le 2 août, la chanteuse Stéphanie St-Jean s’arrête au Petit Théâtre de la Cité pour y faire résonner sa voix puissante et riche, parfaitement maîtrisée. Au programme : quelques-unes des plus belles pièces du répertoire québécois et quelques superbes standards du blues et du répertoire anglophone.

Le 8 août, enfin, le Petit Théâtre déménage sur la grande scène et reçoit Mario Jean qui saura à coup sûr faire crouler la salle Bruno Savard de rire avec son tout nouveau spectacle. Un sixième one-man show en carrière, rien que ça ! Le point d’orgue d’une folle saison !





Vous pourriez aussi aimer

[ Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul ]

Hommage à Jacques Saint-Gelais Tremblay

[ Le Festif de Baie-Saint-Paul ]

Hubert Lenoir - Roulotte Le Festif Sirius XM

[ Le Festif de Baie-Saint-Paul ]

BON Débarras - Roulotte Le Festif Sirius XM

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Débat des candidates Charlevoix-Côte-de-Beaupré

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Jean-François Lettre

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Pibo Du Pélican à la baleine

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Pierre Flynn à la Cité d'Art

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Le Festif! 2018: des lendemains qui chantent

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Le retour d'All Shook Up

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Gregory Charles fête la réouverture du Casino

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Le Parc des Navigateurs

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Go-Xplore offre 6 minutes de vacances à Philippe Couillard

[ Les pinsons des rives ]

Les Pinsons des rives

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

Si Le Festif était... ?

[ Télévision communautaire Vents et Marées ]

LE "show" de la St-Jean

[ Mérino culture et événements ]

FLASH BACK Mélissa Deschênes

[ Ville de la Malbaie ]

À la Malbaie cet été... 2018

[ Katabatik Aventure dans Charlevoix ]

Katabatik Aventure dans Charlevoix

[ Musée d'art contemporain de Baie-Saint-Paul ]

Le Poisson de Riopelle à Baie-Saint-Paul

Mérino culture et événements

[ Mérino culture et événements ]

FLASH BACK Mélissa Deschênes

[ Mérino culture et événements ]

La grand-messe absurde des Denis

[ Mérino culture et événements ]

Mérino

[ Mérino culture et événements ]

FLASH BACK Mélissa Deschênes

[ Mérino culture et événements ]

La grand-messe absurde des Denis

[ Mérino culture et événements ]

Mérino

[ Mérino culture et événements ]

FLASH BACK Mélissa Deschênes

[ Mérino culture et événements ]

La grand-messe absurde des Denis

[ Mérino culture et événements ]

Mérino

[ Mérino culture et événements ]

FLASH BACK Mélissa Deschênes

[ Mérino culture et événements ]

La grand-messe absurde des Denis

[ Mérino culture et événements ]

Mérino